Sélectionner une page

L’objectif principal des médias sociaux pour une marque est de tisser du lien, avant-même d’être utilisés comme un espace d’affichage. Le véritable enjeu est de pouvoir identifier et réunir une communauté autour de la marque. Bien que certaines marques « très connues » comptent déjà des milliers de followers, se faire une place parmi elles est toujours possible.

De nombreuses entreprises ne suscitent pas l’intérêt des utilisateurs sur les médias sociaux et ne parviennent pas à créer de communauté qui soit durable dans le temps. La solution ? Attirer et fidéliser les clients autour des valeurs que la marque partage et non autour de la marque elle-même. Une fois cette mécanique comprise et appliquée, l’entreprise verra son nombre de followers augmenter. Comment faire ? Grâce aux trois concepts de communauté suivants :

Communauté de valeurs

La première règle est d’arrêter de penser que les médias sociaux ne sont que des espaces « vitrine ». Bien plus que de simples lieux où s’afficher virtuellement, les médias sociaux servent avant tout à créer du lien avec les internautes. Ainsi, ils relèvent de la relation client, aussi appelée social CRM (Customer Relationship Management) et non plus nécessairement du marketing et de ses aspects promotionnels comme la publicité, le mailing, ou encore la promotion.

De cette manière, l’enjeu pour une entreprise est d’avoir une communication rentable sur le long terme et passe forcément par l’acquisition d’une communauté. On entend par là des individus qui se reconnaissent entre-eux dans le fait d’appartenir à un même groupe social.

communication-communauté-de-valeurs-marketing-atelier-de-luce

« Il est naturel pour l’Homme de se rapprocher d’un groupe partageant ses passions et ses philosophies de vie »

Dans cette logique, la marque devient donc l’acteur principal de ce rassemblement. L’entreprise, si elle est peu connue ou nouvelle sur le marché, doit faire en sorte que la communauté vive autour des valeurs, devenant le « moteur » de celle-ci et non plus l’objet de sa création.

Communauté d’intérêt

Affirmer son expertise et se positionner en tant qu’acteur de référence sur un marché précis est pour une entreprise un bon moyen de fédérer une communauté autour d’un sujet voire d’un thème plutôt qu’autour de sa marque.

Par exemple, le groupe Behance a choisi cette stratégie dans une démarche de travail collaboratif destiné aux créatifs. La page Facebook informe, permet des commentaires directs et crée des liens vers certains sites internet. Le site de la marque représente quant à lui, la communauté elle-même : il propose aux créatifs de monter leur propre galerie virtuelle, d’échanger entre-eux, de participer à différents groupes en suivant l’actualité de thèmes choisis.

Communauté réelle

L’initiative originale de Behance vise donc à construire et fédérer une communauté autour de valeurs que partage et soutient la marque. Cette forme de stratégie de communication est beaucoup plus proche de l’esprit communautaire de réseau que les autres. En effet, elle permet d’apporter des réponses sur les attentes de communauté de niche (ici, les créatifs) et de partager leurs intérêts. En adoptant cette stratégie, en se positionnant comme un « acteur » de communauté, la marque développe fortement le sentiment de proximité avec ses utilisateurs. Elle bâtit une relation durable et intéressante autour de l’activité de la marque. Les membres du groupe sont donc réunis autour du partage de valeurs communes.

Les médias sociaux deviennent par conséquent, des outils d’animation de cette communauté, en complément du site internet qui intègre d’autres canaux de communication comme YouTube par exemple. La communauté sert à créer un lien entre le réseau en ligne et les membres « réels » du groupe.

Attirer, intéresser et fidéliser une communauté demande bien évidemment du temps et une bonne réflexion autour des sujets à traiter. Mais ce n’est pas impossible ! L’astuce ? Analyser les tendances graphiques pour créer une image de marque optimale autour des valeurs. Ainsi, les valeurs de l’entreprise seront visuellement plus impactantes et marquantes. Facile, non ?