Sélectionner une page

La mise en page est un art ! Utilisée pour un document de présentation ou un rapport annuel, la mise en page est ce qui va rendre votre contenu visuellement attrayant. En graphisme, chaque élément est pensé et justement agencé. Ainsi, la mise en page est, par définition, l’agencement de caractères, visuels et tout autre élément graphique pour diffuser un message ou une information sur un support print ou digital.

Voici les 7 astuces pour élaborer une mise en page efficace et rendre vos documents originaux.

Une mise en page bien définie

La mise en page est un moyen de communication et comme tout outil de communication, il essentiel d’avoir un objectif clair et précis sur la nature du document et de son utilisation. En clair, le document est-il un outil promotionnel, un outil pédagogique ou encore un objet de référence ? Sera-t-il lu de gauche à droite ou de façon diagonale ? Tous ces détails doivent être pensés en amont afin d’établir une mise en page juste et efficace.

Une mise en page structurée

La structure du document, c’est-à-dire la logique dans laquelle celui-ci a été construit est le squelette de la mise en page. Par exemple, la table des matières est un excellent indicateur sur la hiérarchie entre les éléments qui composent le document. La table des matières permet de déterminer les éléments entre eux, des plus importants aux plus précis. Même si la mise en page n’a aucune incidence sur le contenu du message, il est important de noter qu’un contenu bien organisé et structuré facilite la compréhension visuelle du document.

Une mise en page uniforme

L’efficacité de la mise en page réside dans son uniformité. Une mise en page ne doit, en effet, pas avoir plus de deux polices de caractères et de 3 couleurs. Même si une multitude de polices de caractères existe, il est plus pertinent de les limiter pour créer des repères visuels aux utilisateurs. Il en va de même pour les couleurs.

Il est aussi primordial de respecter l’image de marque, c’est-à-dire le logo, le site web et tous les autres outils de communication pour conserver une identité visuelle claire dans l’ensemble du message. Une mise en page efficace c’est donc une ligne directrice claire.

mise en page efficace astuces

Une mise en page contrastée

Pour dynamiser une mise en page, il est possible d’insérer des éléments qui vont contraster avec le texte général comme par exemple un encadré, une citation, une infographie ou encore un visuel. Ce sont donc ces « objets » là qui doivent se démarquer du texte avec une couleur différente, une taille et un alignement différents. Même s’ils se détachent du texte principal, ces éléments doivent être semblables pour ne pas dénaturer la mise en page globale du document.

Une mise en page rythmée

Dans son inconscient, l’œil va toujours chercher un alignement fort et va suivre un parcours qui lui semble naturel. Dans cette logique, il est judicieux de renforcer les lignes dites « invisibles » et de laisser volontairement des espaces vides pour faire respirer le document et supposer des temps de pause. Certains éléments ressortiront plus facilement. Le rythme du document dépend aussi de l’interlignage et de l’uniformité entre les espaces.

Une mise en page ciblée

La question à se poser est de savoir à qui le document est-il adressé ? Le choix des polices et des corps de caractères sera différent pour un public senior que pour un jeune public. Ensuite, il est tout aussi important de connaître le support de diffusion du document. En effet, dans l’exemple d’une mise en page en colonnes, celle-ci ne sera pas aussi efficace sur un écran alors qu’un document tout en verticalité sera plus complexe sur de l’imprimé.

Une mise en page forte

Une mise en page efficace est avant tout une mise en page qui renforce le message. Les éléments graphiques aident à diffuser le message sans pour autant détourner l’attention du contenu. Ils peuvent également aider à transmettre des émotions aux utilisateurs. Le trop plein d’éléments graphiques peut rendre le message moins clair. En d’autres termes, il est plus pertinent de se questionner sur les éléments à retirer pour améliorer la compréhension, que sur les éléments à ajouter.